Outils pour utilisateurs

Outils du site


effets_negatifs_des_medicaments

Effets negatifs des médicaments

Ou bien effets secondaires des vaccins s comme ils disent

Quelques liens :

Adrreports.eu est la base officielle des effets secondaires des médicaments de l'union européenne. Il est impossible de publier ce lien sur Facebook à cause de la censure, sur Twitter je ne sais pas car j'ai été expulsé pour me censurer.

Mi mai on recensait 12000 morts officiellement à la suite des vaccins covid en Europe. Sans compter les autres effets secondaires graves qui sont beaucoup plus nombreux.

https://t.me/covidvaccinevictims

Article originellement publié ici mais censuré immédiatement :

https://www.ouest-france.fr/centre-val-de-loire/tours-37000/covid-19-le-centre-de-pharmacovigilan

https://amp.ouest-france.fr/centre-val-de-loire/tours-37000/covid-19-le-centre-de-pharmacovigilance-de-tours-assailli-par-des-signalements-sur-les-vaccins-7218408

Covid-19. Le centre de pharmacovigilance de Tours assailli par des signalements sur les vaccins Les signalements sur les effets indésirables des vaccins anti-Covid-19 se multiplient et le Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) de Tours doit faire face à une flambée de son activité. Face à la situation, il a été demandé aux patients et aux médecins de ne pas tout déclarer afin de pouvoir prioriser les signalements les plus graves.

Le CRPV demande de ne pas signaler de légers effets secondaires pour laisser la place aux plus graves. Photo d'iIllustration. Le CRPV demande de ne pas signaler de légers effets secondaires pour laisser la place aux plus graves. Photo d'iIllustration. | MIRKO SAJKOV / PIXABAY Ouest-France avec NG Publié le 08/04/2021 à 16h01 Fin mars, le Centre régional de pharmacovigilance de Tours (Indre-et-Loire) avait déjà réalisé l’équivalent de toute son activité de 2020. En effet, comme le rapporte France 3 Centre Val-de-Loire, les signalements sur les effets indésirables des vaccins anti-Covid-19, notamment ceux concernant AstraZeneca, ont fait exploser le nombre de dossiers.

Créé en 1986, le CRPV de Tours est implanté dans le CHRU Bretonneau. Comme les 31 autres centres régionaux, il est chargé de surveiller les nouveaux médicaments et vaccins mis sur le marché et d’en déceler les éventuels effets secondaires encore inconnus.

1 400 signalements en trois mois Et depuis le mois de janvier, il a reçu 1 400 signalements et parfois plus 200 en une semaine. Un phénomène auquel il n’était pas préparé. « Patients et médecins ont tout déclaré : ce qui nous a beaucoup embolisés », a expliqué la responsable du CRPV de Tours.

Il a donc été demandé de ne plus signaler le moindre effet afin que le centre puisse se concentrer sur les signalements graves, comme les thromboses, effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca selon l’Agence européenne des médicaments. Si un lien entre un problème de santé et la vaccination est jugé probable, les dossiers sont transmis en urgence à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM).

Rassurer les gens Chaque semaine, les Centres Régionaux coordinateurs et rapporteurs et l’Agence du médicament mettent en commun leurs observations. Ces dernières sont ensuite mises en ligne par l’ANSM, avant d’être saisies dans une base européenne puis mondiale.

Si vous faites partie des publics concernés, comptez-vous vous faire vacciner avec le AstraZeneca ? « Il faut rassurer les gens, les vaccins sont surveillés de très, très près. Il faut plutôt qu’ils voient ça comme un message rassurant plutôt qu’angoissant », a déclaré la responsable du CRPV de Tours.

https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/actualites/vaccins-covid-19-environ-4-000-declarations-d-effets-secondaires-en-limousin_13956157/

Le centre pharmacovigilance de limoge :

4.000 en quatre mois et demi (sur 283.000 personnes ayant reçu une ou deux doses de vaccin en Limousin) : un record pour cette structure qui recueille les déclarations des effets indésirables des médicaments et fait remonter ses observations à l’Agence nationale de sécurité du médicament, l’ANSM (*).

« En temps normal, on en reçoit environ 1.200 par an, dont à peine dix notifications pour des vaccins “classiques” », compare le professeur Marie-Laure Laroche, la responsable du centre.

effets_negatifs_des_medicaments.txt · Dernière modification: 2021/05/25 06:55 de admin