Outils pour utilisateurs

Outils du site


5g

5G

Frank CLEGG, ancien directeur de Microsoft Canada critique la 5G qui pourrait être dangereuses pour les enfants, les femmes enceintes et les personnes sensibles aux ondes :

Ancien patron de Vodaphone parle de la 5G et du coronavirus :

https://www.joshwhotv.com/v/18359

Le 25 janvier 2020, avec des manifestations dans plus de 195 villes de 32 pays, la première journée mondiale de protestation contre la technologie 5G a eu lieu. Les citoyens demandaient l’arrêt de la mise en œuvre à grande échelle des technologies 5G pour des raisons scientifiques, en raison notamment de leur impact potentiel sur la santé, la faune et l’environnement.

Dans ce contexte, on a beaucoup spéculé sur le fait que le lancement de la 5G à Wuhan (la première « ville intelligente » de Chine) serait le déclencheur de l’épidémie, et expliquerait pourquoi l’Italie (l’un des champions de la 5G en Europe) est un autre épicentre. Les médias traditionnels, profitant de l’ignorance massive sur le sujet, ont rapidement tourné cette hypothèse en ridicule.

Toutefois, les preuves des dommages causés aux systèmes biologiques par les transmissions sans fil sont accablantes et sont reprises dans le rapport en temps réel du groupe Bioinitiative, ainsi que dans des déclarations telles que la Déclaration de Fribourg, l’Appel international 2015 et la campagne Stop5G. Ces documents, soutenus par d’éminents scientifiques et des milliers de personnes, prévoient de nouvelles perturbations à la santé publique lorsque la cinquième génération du réseau pour téléphones portables sera déployé sur terre et dans l’espace.

Bien que le négationnisme officiel dise le contraire, les champs électromagnétiques interagissent avec des éléments physico-chimiques, avec le potentiel de déclencher des troubles de la santé et du comportement. Le Dr Thomas Cowan a synthétisé dans une présentation de 10 minutes, pourquoi, depuis l’épidémie de grippe espagnole de 1918 au coronavirus, chaque nouvelle couche d’électrification de la terre a entraîné une vague de nouvelles maladies.

Le récit du coronavirus, dans cette perspective, serait un écran de fumée, un bouc émissaire élaboré pour « expliquer » cette épidémie et les suivantes qui auraient lieu dans un avenir proche.

Dans cette ligne, le Dr Dietrich Klinghardt, fondateur du Sophia Health Institute et autorité mondiale sur les champs électromagnétiques et la santé, décrit comment le taux de mortalité par coronavirus (situé entre 0,5 et 2%) atteint 60% à l’hôpital EvergreenHealth de Kirkland de Washington.

Le chercheur spécule sur une possible interaction du 5G avec le virus. Kirkland est l’une des cinq villes du pays « solidement connectées » à la 5G, et EvergreenHealth est le seul hôpital du pays connecté et transmettant en 5G.

Si la 5G est liée à la crise actuelle, ce que nous verrons dans les prochains mois sera une succession d’épidémies au fur et à mesure que le nouveau réseau sera déployé dans différentes parties du monde. Le « coronavirus » (ou d’autres souches) sera recyclé comme explication récurrente.

Le mondialisme enterre ce débat par un blocus médiatique féroce, car l’une de ses matrices fondatrices est la capture des populations au sein du réseau de contrôle social massif qu’impliquent les technologies sans fil. C’est pourquoi la 5G est plutôt présentée comme un grand outil pour la crise sanitaire : un autre signe de la conception mondialiste. L’enfermement massif devient un prétexte pour canaliser toute activité sociale (cours, réunions, travail) vers l’Internet. L’accélération du déploiement de la 5G est présentée comme un moyen de satisfaire la « demande accrue de travail à distance », et les robots 5G sont présentés comme des aides providentielles dans la crise hospitalière.

5g.txt · Dernière modification: 2020/08/26 09:58 de admin